Procédure de sélection des candidats


How we screen - interview with smiling nurse
Notre approche en matière de sélection des donneurs joue un rôle fondamental dans la manière dont nous définissons notre banque de sperme. Située au cœur de nos activités depuis notre création en 2004, elle continue aujourd’hui d’influencer nos réflexions lorsque nous revoyons nos procédures pour les mettre à jour. Bien entendu, notre programme de sélection est conforme aux règles définies par les autorités sanitaires danoises. En outre, il répond aux exigences de l’Union européenne et va même au-delà de celles-ci.

Le principe à la base de notre approche veut que nous n’acceptions que des donneurs présentant une excellente qualité de sperme (MOT20+ uniquement) et que notre directeur médical, spécialiste en génétique, approuve tous les donneurs potentiels.

Chaque jour, nous recevons un grand nombre de candidatures, mais après nos tests approfondis, seuls 5 à 7 % des candidats sont acceptés comme donneurs.


 Seuls 5 à 7 % des candidats sont acceptés comme donneurs.

Programme de sélection :

  • Premier test pour déterminer la qualité du sperme (seul du sperme de qualité MOT20+ est acceptable) et la résistance du sperme à la congélation et à la décongélation.
  • Entretien avec l’un de nos coordinateurs. Nous vérifions les antécédents médicaux de la famille des donneurs pour nous assurer qu’il n’existe pas de maladie héréditaire grave.
  • Le donneur reçoit des conseils concernant son rôle et le type de don qu’il peut faire.
  • Deuxième test pour déterminer la qualité du sperme ainsi que sa résistance à la congélation et à la décongélation.
  • Un examen médical approfondi chez le médecin est obligatoire pour déterminer la présence éventuelle d’anomalies ou de maladies.
  • Des prélèvements de sang et d’urine sont testés (hématologie, électrophorèse de l’hémoglobine, analyse chimique du sang, analyse d’urine, dépistage de maladies infectieuses, tests génétiques et analyse des chromosomes).
  • Le donneur passe un test de personnalité Keirsey.
  • Le donneur reçoit à nouveau des conseils. Un entretien audio est enregistré et le donneur remplit son profil complet.
  • Approbation finale par notre directeur médical.

Informations détaillées sur les maladies que nous testons.

Une fois les tests initiaux réalisés, tous les donneurs sont testés à intervalles réguliers aussi longtemps qu’ils font partie de notre programme.

Remarque ! Bien que tous les tests recommandés aient été réalisés, le risque de transmission d’une maladie génétique/héréditaire ne peut pas être entièrement écarté puisqu’il n’existe pas de sperme de parfaite qualité.

 Depuis janvier 2015, nous procédons au dépistage de la fibrose kystique et de l'atrophie musculaire spinale chez tous les donneurs de sperme actifs.

Mise en quarantaine des échantillons préalablement à leur mise en vente

Le sperme est cryoconservé pour permettre la réalisation de nouveaux tests pour différentes maladies. Le sperme est mis en vente après avoir fait l’objet d’un test d'amplification des acides nucléiques (TAN) et une période de quarantaine de six mois. Autrement dit, le sperme fraîchement recueilli est conservé pendant six mois minimum avant d’être testé une nouvelle fois. Parmi les tests répétés, on trouve les tests pour les anticorps anti-VIH 1 et 2, les anticorps anti-HTLV I et II, l’antigène de surface du virus de l’hépatite B, les anticorps anti-HBc, l’hépatite C, la syphilis, le TP-PA et les anticorps anti-cytomégalovirus. En outre, les donneurs passent des tests pour la chlamydia et la gonorrhée.

Nous réalisons également des tests TAN. Cela signifie que les tests sérologiques des donneurs sont effectués selon la méthode d’amplification des acides nucléiques (pour le VIH, la gonorrhée, la chlamydia, l’hépatite B et l’hépatite C) au lieu de la méthode de dépistage des anticorps. Les deux méthodes de test sont tout aussi valables l’une que l’autre, comme l’indique la directive européenne sur les tissus humains. Le TAN n’est pas un test spécifique, mais une méthode.

Les tests TAN permettent de mettre le sperme en vente avant l’expiration de la période de quarantaine de 180 jours. Toutefois, ces tests doivent être combinés aux tests traditionnels de dépistage des anticorps. Nous autorisons la mise en vente du sperme avant l’expiration des 180 jours dans la mesure où tous les tests obligatoires ont été réalisés.